Annexe 2 : extraits, troisième partie

RECOMMANDATIONS

          Il s'agit, pour l'essentiel, de recommandations nouvelles, s'ajoutant à celles des séminaires évoqués. Six sont retenues, ici, sur les 8 initiales.

          1) généraliser l'exploitation et l'harmoniser, par l'adoption des mêmes variables, pour des publications homogènes, permettant d'agréger jusqu'au niveau national ;

          2) créer un vaste projet d'exploitation et  d'analyse des statistiques d'état civil au Sénégal, qui serait domicilié à la Direction de la Prévision et de la Statistique

3) doter les Bureaux régionaux de matériels informatiques performants…, en assurant une publication minimale et, pour les documents sélectionnés, des publications plus larges. Celles-ci suivraient leur examen par un  comité ad hoc. La motivation  pourrait aussi comprendre d'autres récompenses, par exemple, des voyages à l'étranger, éventuellement pour y présenter l'étude.

          D’autres recommandations concernent la composition des variables de l'état de relevés trimestriel des naissances et le nom de ces variables (4), les déclarations manquantes (5) et le volume des états trimestriels contenant les enregistrements des faits d’état civil (6).  

lor:t/�;e��R `OS ing:-.1pt'>Mais le nombre d'indéterminations est élevé. Il est fort probable qu'il s'agisse d'accouchements à domicile. Dans ce cas, on peut se  demander les raisons qui poussent un si grand nombre de femmes à rester à la maison. Est-ce le prix à payer qui les décourage ou la  distance  ou quoi d'autre, encore ? Il est  entendu que les risques de mortalité maternelle et infantile sont liés au lieu d'accouchement.

          Répartition des naissances suivant le type de déclaration et le sexe, en 1995

L'analyse de cette répartition montre que, même dans le cas où il y a plus de filles, les jugements sont plus nombreux pour les garçons. Cela incite à penser qu'il y a plus de raisons de chercher un jugement d'autorisation d'inscription pour un garçon que pour une fille : inscription à l'école, candidatures à des concours, exode rural, émigration et demandes  d'emplois, exigeant tous des pièces d'état civil.

En revanche, il existe plus de déclarations tardives féminines, même dans le cas où il y a moins de filles. On songe probablement moins à l'inscription à l'école, aléatoire, de la fille et, a fortiori, au reste, par exemple, les candidatures à des concours.